Dans la chaleur de la nuit
Le mal est toujours puni
Les "Unités Kojiki", sortes d'armures intégrales de combat dotées d'une intelligence propre bien qu'instinctive, ont été découvertes alors qu'elles avaient été perdues par l'entreprise pharmaceutique qui les a créé, la Yomotsu Corporation. Cette dernière dépécha de nombreux agents dans l'espoir de les retrouver mais leurs nouveaux porteurs, se surnommant les "Tokusatsu", étaient devenus des justiciers masqués protégeant la ville de la menace Kaijin, des créatures monstrueuses aussi bien nées des malversations génétiques hasardeuses de la Yomotsu qu'à une singularité de la ville : l'énergie Fuzen.
lire le contexte

Partagez | 
 

 Candice White Adley Terasaka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


 
Invité
Invité


MessageSujet: Candice White Adley Terasaka   Mar 16 Juin - 22:31


ADLEY TERASAKA Candice White

Bonjour, je m'appelle Candice White Adley Terasaka, mais on me surnomme aussi Candy et mon identité Tokusatsu  est Usahime étant la porteuse de Kaguya Hime. J'ai actuellement 24 ans, car je suis né(e) le 06/07/1997 à Londres et je suis anglo-japonaise. Il m'arrive parfois de faire quelque chose de ma vie et si je ne suis pas entrain de manger des sucreries, résoudre des enquêtes, hacker le pentagone ou tomber par terre, je suis professeur d'Anglais. Si vous voulez tous savoir je suis de classe moyenne et vu que je n'ai aucun secret pour vous, vous pouvez aussi savoir que je suis hétérosexuelle et célibataire. On me dit souvent que je ressemble à Nishikino Maki de Love Live Je suis dans le groupe des Tokusatsu.

comment on peut me reconnaître ?

Caractère Que dire sinon que Candy est tout à fait cohérente et honnête avec son apparence physique. C'est une jeune femme volontaire au caractère bien trempé qui ne se laissera marcher sur les pieds que lorsqu'elle sera réellement en position de faiblesse. Sinon autant dire que la flamme allumée dans le fond de ses yeux peut - très - rapidement se transmettre à ses pieds et ceux-ci se diriger vers la personne en face d'elle, quelque soit sa taille.

Pourtant, même si elle réagit au quart de tour, Candice possède une joie de vivre étonnante. Elle sourit la plupart du temps et il est vraiment rare qu'elle se mette à pleurer, surtout depuis le jour où elle s'est jurée de ne plus être une pleurnicheuse. Elle se donnera toujours à fond pour atteindre son but, quel qu'il soit, dangereux ou non, insignifiant ou pas. Elle aime le monde qui l'entoure, ses mystères et sa beauté. Elle pourrait être une violente protectrice de la nature si elle n'était pas aussi obsédée par tout ce qui se rapporte à la technologie et tout ce qui se rapporte de près ou de loin à un mystère, quel qu'il soit.

A part cela, un côté très opposé au fait qu'elle veuille être une bombe sexuelle : elle ne supporte pas le moindre contact familier. Le moindre attouchement susceptible de pouvoir éventuellement paraître sexuel de loin, dans le noir, avec du brouillard, aura pour résultat de la faire hurler au viol et d'envoyer son pied entre les deux jambes du propriétaire de la main baladeuse. Car il n'y a jamais eu que ses petits amis qui aient eu le droit de la toucher plus que la plupart des gens et encore il a fallut bon nombres de semaines en y allant petit à petit avant d'espérer entamer quoi que ce soit. Car si fondamentalement Candy aime les hommes, elle déteste le regard qu'ils lui portent. Soit parce qu'elle ressemble à une gamine et qu'elle ne les intéresse pas, soit parce que justement ce sont de sales pervers. Rien que pour cela elle préfèrera prévenir que guérir... c'est à dire donner un coup bien placé plutôt que d'être déçue.

Cependant, malgré un caractère de cochon et de garçon manqué, Candice est une jeune femme sensible et romantique. Et même si elle peut paraître violente, elle peut facilement prendre peur de la violence occasionnée par les autres. Elle est plus douce qu'elle ne le laisse paraître et le montrera volontiers dès l'instant où l'on se montrera gentil avec elle - et où l'on ne se moquera pas de sa taille et de son apparence... Si ce n'était son habilité à gaffer à tout bout de champ malgrés elle. Car elle a tendance à parler tellement vite et avec tellement d'enthousiasme qu'elle parle parfois sans réfléchir et que les mots dépassent sa pensée.

Sa grande passion, à part les enquêtes et les jeux vidéos, va se rapporter à tout ce qui est sucré. Car Candice est fidèle à son surnom et engloutis avec une rapidité étonnante tout ce qui est sucré, mieux vaut ne jamais prendre une pâtisserie sous son nez sous peine de déclencher une troisième guerre mondiale. Son occupation et sa motivation principale cependant sont tout d'abord de percer les secrets de la Yomotsu Corporation et d'essayer de faire aligner deux mots d'anglais à ses élèves. Elle se plonge littéralement dans son travail et il est aussi difficile de l'en sortir que de lui faire comprendre que, non, il ne reste plus de chocolat dans le placard et qu'on ne lui donnera pas notre part.

Finalement, question sociabilité Candy peut récolter un 10/10. Toujours ouverte, toujours souriante, elle va naturellement vers les autres malgrés une grande maladresse naturelle et une habilité à gaffer avec une facilité surprenante. Et si elle peut paraître rude et malpolie, elle sait se faire pardonner et reprendre ses paroles s'il le faut et si elle sent qu'elle a mal fait. Car elle ne retirera jamais des paroles qu'elle considère comme juste.

Physique Une bombe d'un mètre quatre vingt cinq répondrait-elle à un aveugle lui demandant à quoi elle ressemble, c'est aussi sa description internet. Malheureusement Candice - ou Candy comme tout le monde l'appelle - est tout l'opposé d'un mannequin. Pas très grande... voir petite (mais n'allez pas lui dire), elle mesure un - minuscule - mètre cinquante deux et demi (si si et demi, détail très important). Sinon, à peine a-t-elle besoin de soutient gorge mais elle en porte néanmoins, prête à rajouter des mouchoirs dedans s'il le faut. Cette jeune femme ressemble donc encore à une adolescente, avec un visage rond et des petites mains très fines. Cependant il ne faut pas se fier aux apparences car elle pratique le karaté et mieux vaut ne pas se moquer de sa petite taille ainsi que de ses forme juvénile sous peine de recevoir un coup de pied retourné bien senti. Ce qui est paradoxal étant donné que bien souvent lorsqu'elle court ou marche elle trouve le moyen de trébucher et de finir sur le sol. Autant dire que Candice est assez maladroite dans ses gestes toujours vifs...


A part cela, Candy est vraiment mignonne - même si elle préfèrerait être canon -, elle porte ses cheveux roux - auburn selon elle - jusque sous ses épaules, elle en est d'ailleurs très fière car hérités de sa mère ! Ses yeux sont grand et très expressif, réhaussant ses joues blanches - et aussi de quelques petits boutons d'acnée persistante mais bon... ça aussi mieux vaut ne pas le souligner. Elle est un parfait mélange entre Asie et Occident, ses traits faisant d'elle sans aucun doute une Haafu (half). Cette puce débordante de vitalité est donc tout ce qu'il y'a de plus adorable physiquement parlant... bien que le fait qu'elle est bien vingt quatre ans ne soit pas forcément évident pour tout le monde et qu'elle doive donc souvent sortir sa carte d'identité pour prouver à la face du monde qu'elle est bien majeure...


Autant dire que Candice est une jeune personne volontaire. Une pile éléctrique remontée à bloc dont la motivation est aussi importante que sa masse de cheveux rouge. Jamais d'épaules voûtées, jamais le regard baissé... Cette petite sucrerie est fière, vraiment très fière et assurée. Elle sait ce qu'elle veut et cela se voit dans sa démarche ainsi que dans ses gestes.


Des gestes qui pourtant restent assez enfantin par moment car elle n'hésitera pas à tirer la langue à la moindre remarque désobligeante lorsqu'elle n'est pas en position de donner un violent coup de pied. Des petites moues aussi agrémentes son panel d'expression qui est assez large, le plus souvent lorsqu'elle trébuche et tombe sur le sol. Autant dire que tout dans son allure montre qu'elle n'est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds aussi facilement. Malgrés une certaine maladresse.
Elle ressemble à une mini-tornade, tout simplement.


Mais malgré son désir de ressembler à une bombe sexuelle, les limites des magasins de vêtements féminins sont vites atteintes pour la jeune femme qui la plupart du temps est obligée de se fournir au rayon ado à cause de ses formes pas vraiment féminines. Néanmoins elle a un certain goût de la mode et est très "fashion victim" au final. Elle reste cependant très pratique dans ses choix de vêtements et portera bien souvent de quoi lui permettre de courir et de donner des coups de pieds tout en restant mignonne naturellement... Après tout, il faut bien qu'elle crapahute dans des endroits où personne ne va, et pour cela, il faut être à l'aise et confortable... Candice sait manier les couleurs à son avantage et même si elle est loin de pouvoir se transformer en bombe sexuelle, elle fera toujours en sorte de se mettre à son avantage. N'hésitant finalement pas à user du fait qu'elle ressemble à une jeune adolescente...


Au final on pourrait dire que son apparence juvénile et sa petite taille font d'elle - à défaut d'être une bombe sexuelle - une bombe à retardement.

Quelque chose te différencie ? Candice, en plus de ressembler à une adolescente de 15 ans,  est une Haafu, à moitié anglaise, à moitié japonaise.


Tu veux connaître mon histoire ?

 Candice White Adley Terasaka est une petite fille dont la naissance à apporté autant de joie que de tristesse dans sa famille. Sa mère ayant toujours été de faible constitution, ceci eut naturellement pour conséquence le décès de celle-ci lorsqu'elle donna naissance à sa petite fille. On le lui avait déconseillé pourtant, mais elle avait vraiment voulu y croire, pouvoir donner naissance à un enfant, donner la vie. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle Candice - rapidement surnommée Candy par toute sa famille - éprouve autant de fierté que d'admiration pour sa mère qui a risqué et perdu sa vie pour elle.

Quoi qu'il en soit, Candice fut très rapidement entouré par toute sa famille, celle-ci la protégeant depuis sa naissance. Ainsi, la petite fille n'a pas le souvenir d'avoir été vraiment seule à aucun moment de sa vie... il y avait toujours quelqu'un pour jouer avec elle et écouter ses caprices, sans pour autant y accéder lorsque ce n'était pas son père - Eiji Terasaka - qui s'occupait d'elle. Ce dernier, dont la vie oscillait entre le japon et l'Angleterre où a vécut Candice les premières années de sa vie, avait tendance à couvrir sa petite princesse de cadeau, lui procurant ainsi une collection d'animaux en peluche dès qu'il le pouvait pour offrir un amusement à Candice malgré ses revenus moyens. Car son père ne pouvant pas vraiment se permettre de lui offrir des jouets plus high tech, faisait tout ce qu'il pouvait pour dénicher des peluches les plus diversifiées possible. Un pingouin, un ours, un renard, un chien, un cheval... elle doit sans doute avoir une véritable arche de Noé en peluche. C'est grâce à cela qu'elle commença à éprouver une grande affection pour les animaux, ceux-ci ayant été ses premiers amis avant qu'elle n'aille à l'école.

L'école fut d'ailleurs sa première expérience amère. Gâtée comme elle l'était elle se retrouva confrontée à des enfants qui ne voulaient pas lui donner leur goûter, qui lui prenait le sien même, et qui ne voulait pas forcément accéder à tous ses désirs. Aussi pleurait-elle, souvent, trop même. Allant jusqu'à mentir pour que son professeur lui donne ce qu'elle avait envie, racontant que son camarade lui avait volé son gâteau ou bien qu'on l'avait frapper et qu'elle avait besoin d'un gâteau pour aller mieux... car autant dire que déjà la plus grande majorité de ses caprices tournaient autour des sucreries en tout genre. Cependant, on se rendit rapidement compte de son manège et bientôt ses professeurs cessèrent d'accourir au moindre de ses cris... ce qui rendit la situation rapidement difficile pour la petite fille quand elle se fit effectivement frapper et voler ses goûter par ses camarades par la suite... L'école sera donc finalement un très mauvais souvenir pour Candy qui refusera d'y aller et y sera traînée jusqu'à son entrée au collège.

Nouvel établissement, nouveaux camarades... mais surtout nouveau pays. Candy débarqua avec ses allures de haafu et ses manières occidentale à l'âge de 12 ans à Okuse, pouvant finalement rejoindre son père qui avait désormais un poste fixe à la Yomotsu Corporation. Sauf que cette fois-ci la capricieuse petite fille était devenue une jeune pré-ado qui restait à l'écart des autres en se concentrant sur la feuille devant elle et qui pleurait toute seule dans son coin dès que quelqu'un faisait une remarque désobligeante ou moqueuse sur ses cheveux roux ou ses tâches de rousseurs, car ce n'était pas toujours évident de s'intégrer passé les premières questions curieuses pour une métisse... Ce fut à cette époque qu'elle se plongea réellement pour la première fois dans les jeux vidéos. Se débrouillant pour se procurer tout ce qui attirait son attention. Trouvant de quoi combler sa vie de jeune fille qui ne cherchait qu'à se faire des amis. Innocente petite chose qu'elle était à l'époque... elle se laissa même manipuler par d'autres filles qui lui firent croire qu'un des garçons était amoureux d'elle. Ce fut lorsqu'elle trouva le courage de se confier à lui, qu'il se moqua d'elle, que le pot-au-rose fut découvert, et après avoir pleuré toute la nuit qu'elle décida finalement - son chien, appellé Brownie, dans les bras - que plus jamais elle ne serait une pleurnicheuse et qu'elle ferait payer à toutes ces filles qui s'étaient joués d'elle ! Le Karaté fut d'ailleurs une libération pour Candy, cette activité lui permettant de se défouler et d'apprendre à devenir plus forte. Et même si elle n'en ressortie pas que de bonnes choses, qu'elle fut renvoyée du collège pour avoir montrée ses talents à ces fameuses filles qui avaient oser de moquer d'elle, et que son père la priva le gâteau pendant un mois... Son assurance revint petit à petit jusqu'à ce qu'elle devienne la jeune femme d'aujourd'hui.

Arrivé au lycée, Candy n'avait rien à voir de la petite fille et la fille qu'elle avait été précédement. Rapidement se fit-elle des amis, se posant là et démontrant qu'elle avait beau être petite et avoir du sang gaijin elle savait quand même se défendre. Et même si elle savait qu'on la considérait plus comme une mascotte que comme une jeune femme, elle put s'épanouir dans sa vie de lycéenne mouvementée. Mouvementée par des garçons qui s'interressent de plus en plus aux filles, mouvementée par des petites histoires et des ragots. Ce fut aussi à cette époque que son interêt pour internet et les résaux sociaux s'intensifia. Par jeu elle chercha à repousser les limites, à chercher dans les recoins du net toutes sortes de choses différentes... La jeune fille commença à fouiner, autant sur internet que dans la vie réelle, se retrouvant parfois dans des endroits peu recommandables, il fallait le dire... (suivre un de ses professeurs pour voir avec qui il avait une liaison n'était pas une bonne idée... surtout quand un vieux pervers vint la solliciter pour savoir combien elle prenait...)

C'est pour cela que son père la conseilla à cette époque de toujours garder son chien Brownie près d'elle, un petit bâtard qui ressemblait à un shiba roux.  Car l'homme se disait bien qu'un jour sa petite fille se mettrait dans des ennuis plus gros qu'elle à force de se méler des affaires des autres. Mais cela, il ne pouvait l'en empêcher, alors il avait fait en sorte de la protéger... Et armée de son désormais fidèle compagnon qui ne la quitterait plus, Candice White Adley Terasaka parti à l'assaut de toutes les histoires possible et imaginable...

Puis elle eut son diplôme de fin d'étude. Elle quitta le lycée... et se retrouva désœuvrée. Elle ne savait pas ce qu'elle voulait faire de sa vie. Devenir flic ne l'interressait pas, devenir informaticienne ou autre non plus. Alors elle s'enferma dans sa chambre, ses trois pc autour d'elle et son chien - désormais vieux compagnon fatigué - à ses pieds. Elle sortis moins, beaucoup moins. Elle jouait beaucoup aux jeux vidéos. Mais surtout, elle passait le plus clair de son temps à parcourir internet et à en comprendre les rouages. Les lignes de codes n'avaient plus de secrets pour elle et pendant un temps c'était presque si elle ne parlait plus que le binaire. Un univers composé de 0 et de 1. Elle qui eut une époque où elle prenait soin de son apparence devint une NEET. Un bonnet sur la tête et un jogging quand elle sortait tard le soir pour aller acheter à manger était sa tenue habituelle. Même quand elle sortait acheter de nouveaux jeux ou de nouveaux composant... elle ressemblait presque à un garçon habillé de la sorte. Une petite nerd qui avait toujours un pocky à la bouche et une boîte à la main.

Pendant plus d'un an Candy mena une vie de recluse qui ne sortait que pour parler à d'autres NEET ou pour s'acheter des choses "utiles". Tous les mystères de l'univers étaient réunis sur internet et elle n'avait qu'à cliquer pour obtenir ce qu'elle voulait. Toutes les informations, toutes les enquêtes... elle pouvait satisfaire sa curiosité depuis chez elle. Cependant trois évennements majeurs dans sa vie vinrent la sortir de sa torpeur.

La première fut la disparition soudaine de son père. Où ? Quand ? Comment ? Il n'y avait aucune réponse. Un jour il était parti en "voyage d'affaire" pour la Yomotsu et n'était jamais rentré. Candy posa des questions. Il n'y eu qu'un vague rapport de disparition. Elle fit appel à la police mais ce fut mollement qu'ils cherchèrent. Elle ne comprenait pas, un homme avait disparu et tout le monde avait l'air de n'en avoir rien à faire. Alors elle se mit à chercher elle même. Elle écuma le net, elle écuma les dossiers papier de son père qui étaient restés à la maison. Mais elle ne comprenait rien au charabia qui se trouvait à l'intérieur. 

Pourtant elle compris une chose : il se passait des choses louches à la Yomotsu corporation. Déterminée elle tenta d'en apprendre plus mais se heurta à un mur. Un mur bien plus haut et plus solide que celui qui protégeait le Pentagone. Car si, pour un pari stupide, elle avait hacké le Pentagone pour changer tous les fonds d'écran par des lapins qui dansent, il lui était impossible de pénétrer le firewall de la Yomotsu. Seulement quand elle pensa y arriver qu'un deuxième évennement changea sa vie : Nomura Fujihiko.

L'homme débarqua sans crier gare, avec son allure plus proche du type louche que du type bien sous tout rapport, il lui fut difficile de mettre Candice en confiance. Pourtant il ne lui laissa pas le choix. Elle qui commençait à s'approcher trop près du soleil, risquait de faire fondre ses ailes de cires. Il la tira hors de portée de la Yomotsu avant qu'ils ne puissent réaliser qu'elle pouvait être un caillou dans leur chaussure. Quand elle demanda des explications, elle n'en eut pas beaucoup mais cela lui suffit à ce moment là. L'homme, qui était plus proche de l'âge de son père que du sien, était détéctive privé et, alors qu'il enquêtait lui même rapidement sur la Yomotsu, avait repéré Candy.... Ce fut tout ce qu'il lui apprit sur lui. Tout le reste ressemble à de la fumisterie. Mais il lui a sauvé la vie alors Candy le respecte.

Elle le respecte tellement qu'elle décida ce jour là de devenir son assistante. Elle n'avait pas besoin de son accord pour cela. Elle s'habilla correctement, rangea son jogging et son bonnet, et se rendit dans son "bureau" - un endroit presque insalubre à cette époque dû au manque de ménage et à la présence envahissante de mégos de cigarettes un peu partout. Elle ne lui laissa pas le choix. Elle arriva et s'installa, le suivant partout, le reprenant quand il parlait mal aux quelques clients qui venait le voir, le forçant parfois à prendre une enquête... Il était doué, très intelligent mais des plus flemmards. Elle n'apprit pas grand chose sur sa vie. Il semblait flambeur, flemmard, pervers et juste... incompétent. Pourtant Candice n'était pas dupe, cet homme savait ce qu'il faisait et cachait bien son jeu.

Il ne la força pas dehors d'ailleurs. Après quelques essais infructueux et mous pour se débarrasser d'elle, il l'accepta sans rien dire. Il accepta les maladresses, les cafés renversés, les paroles malheureuses aux clients, mais aussi ses sourires et sa joie de vivre...  Lui donnant même un petit salaire au bout de quelques semaines. Il lui promis de l'aider à rechercher son père si l'occasion se présentait. Mais lui fit aussi promettre de ne plus tenter de s'attaquer de front à la Yomotsu. Pas tout de suite...

Et puis vint Kaguya Hime. Ou plutôt son magatama. Jamais elle ne sut ce qu'il faisait dans une vieille boîte en carton posée en haut d'une étagère de son boss. Il tomba par terre et le trouva joli. Elle voulu le ranger mais à peine le toucha-t-elle que la pierre se mit à briller légèrement avant de pénétrer sa chaire. Elle hurla de stupeur et fusionna avec Kaguya Hime.Fujihiko ne lui expliqua qu'à demi mot pourquoi le magatama se trouvait là. Des explications confuses dont la moitié semble sortis de l'imagination immédiate de l'homme qui ne souhaita jamais en reparler. Encore aujourd'hui cela intrigue la jeune femme. Mais elle n'a pas creusé. Elle a confiance en son patron même si elle reste persuadée qu'à un moment il a été plus ou moins proche de la Yomotsu...

En devenant Usahime Candy s'ouvrit à de nouveaux horizons. Sans parler des kaijins ou de la Yomotsu, les pouvoirs de Kaguya Hime permirent à la jeune femme d'atteindre des lieux inexplorés d'internet. Avec son armure il lui semblait même possible de hacker la Yomotsu et de trouver des réponses à ses questions... mais elle n'en fit rien, s'obligeant à tenir sa promesse.

Fujihiko est devenu une oreille attentive en plus de son boss. Un mentor aussi. Il la conseille et la guide en tant que tokusatsu. Et même s'il est flemmard, flambeur, fumeur, alcoolique voir un peu pervers... c'est quelqu'un sur qui on peu compter et en qui Candy à toute confiance.

Mais malheureusement... travailler pour un détective qui ne travaille que quand ça lui chante, ne rapporte pas beaucoup. A 20 ans Candy n'était qu'une petite assistante payée au lance pierre quand son boss avait assez d'argent pour elle. Elle aurait pu remplir son compte en banque, c'était tellement facile, surtout depuis qu'elle avait Kaguya avec elle. Mais elle s'y refusa toujours, s'empêchant de franchir cette ligne si fine entre l'honnêté et le vol. Alors elle commença à donner des cours du soir en anglais, une des seules choses qu'elle pouvait légitimement brandir avec fierté sans qu'on la regarde de travers - car avoir son nom sur les tableaux des scores de la majorité des bornes d'arcade de la ville n'est pas forcément bien vu.

Elle commença à aimer ça. Elle se fit un peu d'argent et pensa avoir repris sa vie en main. C'était sans compter sur Cookie...

Cookie débarqua dans sa vie presque aussi subitement que Kaguya Hime. Lors d'une enquête avec le détective Nomura dans un élevage, l'éleveur insista pour leur offrir un de ses chiots en remerciement - à défaut de pouvoir payer. Fujihiko qui n'avait pas l'âme d'entretenir un animal si ce n'était pour le tenir par la peau du coup en le regardant de travers, confia la petite créature à l'amie des bêtes qui sautillait partout depuis le début en câlinant les chiens, se lamentant de la perte de Brownie un an auparavant. Ce jour là, Candy récupéra un Tosa Inu pure race dont le nom semblait bien ironique vu la taille que ferait l'animal une fois adulte. Un chien de combat pour une fille aux allures d'enfant.

Candy éduqua son chien avec toute la rigueur nécessaire pour un chien de catégorie 2. Elle passa tous les permis nécessaire et l'animal se montra des plus obéissant à ses côtés malgrés sa taille. Il ne la quitta plus, devenant presque aussi inséparable que Kaguya Hime. Malheureusement lorsqu'il devint adulte... sa nourriture et son entretient commencèrent à devenir un problème. Les cours de soutient ne suffiraient pas pour subvenir aux besoins de Cookie.

C'est ainsi que Candice devint professeur d'anglais de lycée.

Elle fit des études accélérées - c'était tellement pratique de pouvoir falsifier un dossier d'admission et une convocation au diplôme - et obtint son diplôme en moins de deux ans. A 22 ans Candy était prête à entrer officiellement dans le monde du travail - légalement, avec un vrai salaire.

Cependant... obtenir une bonne affectation n'était pas évident, surtout quand il y'a beaucoup de demande autour de soi.

Candy hésita longuement. Puis franchit la ligne, complètement.

Encore à ce jour elle s'en veut un peu. Mais nécessité fait loi.

Elle usa de ses talents. Elle se débrouilla pour faire partir l'actuel professeur d'anglais du lycée Tottori, le brave homme gagnant soudainement à la loterie et partant sans demander son reste. Puis elle fit en sorte de n'avoir aucune concurrence, se retrouvant ainsi la seule personne à demander un poste. Ils ne pouvaient pas lui refuser. 

Sauf qu'encore une fois, Cookie fut un obstacle à faire franchir. Candice refusait de laisser son chien seul à la maison - même s'il en était parfaitement capable, elle n'avait aucune envie de le laisser tourner en rond chez elle. Malheureusement... même en étant la seule personne disponible pour le poste... un chien de catégorie 2 dans un lycée publique au milieu d'élève... c'était compliqué. Le directeur refusa catégoriquement et Candy du monter au créneau, presque même sur la table d'ailleurs, pour imposer son chien.

La rumeur veut que Candy ait tellement épuisé l'homme qu'il a finit par accepter au bout de quatre heures d'entretien avec la jeune femme - et un étrange sms le montrant en compagnie d'un certain type de femme dans un certain type de club.........

Quoi qu'il en soit. Cette année là Candy devint officiellement Terasaka Sensei au lycée Tottori. La première fois qu'on la rencontre, on pense à une élève qui a oublié son uniforme... mais rapidement elle s'impose et personne ne peut contredire ce petit bout de femme quand elle s'y met.
Au final... Cookie erre dans les couloirs et la cours quand il ne dort pas sous le bureau de Candy dans la salle des profs. Au déjeuner quelques élèves, avec l'autorisation de la jeune femme, peuvent jouer avec lui pendant qu'elle mange. Ce gros nounours ne ferait pas de mal à une mouche diraient beaucoup d'élève qui le cotoie depuis ses débuts au lycée...

Sauf quand c'est le tour de Candy de surveiller les retardataires le matin... un chien d'attaque de 50kg qui vous coure après en aboyant, ça vous motive pour arriver à l'heure le matin....

Qui se cache derrière l'écran ?

Prénom/pseudo : Alkianne
Age : 28 balais '__'
Où as tu trouvé le forum ? j'ai reçu plein de spam en mp sur fb *sort loin*
Comment le trouves-tu ? Ca puuue ! <3 (j'adore)
Un dernier mot ? Burp <3


crédit (c) Chaussette
Revenir en haut Aller en bas
avatar


 
Murakumo Kaenguma
Yomotsu Corporation

Messages : 925
Age du perso : 42 ans.
Voir le profil de l'utilisateur
Yomotsu Corporation
MessageSujet: Re: Candice White Adley Terasaka   Dim 21 Juin - 15:38


Okaerriii, tu es validée !

Ô joie et bonheur, te voilà officiellement parmi nous ! On peut dire que maintenant tu fais parti de la bande, alors tu peux te la péter ! ♥

Cependant n'oublie pas de faire recenser ton avatar et si tu es un Tokusatsu, de mettre ton armure et pseudo dans la liste pour que tout soit bien ordonné. Niveau journal de bord, pense à faire ta fiche de relation qui comprend tes liens et ta liste de rps. Et si tu cherche un ou plusieurs partenaires de jeu, viens donc checker les demandes de rp ou en poster une ! N'oublie pas non plus de mettre le lien de ta fiche de prez' dans ton profil pour qu'on puisse la voir facilement !

Sinon, entre deux rps et recherches diverses je te propose de nous rejoindre à la cafétéria pour un max de flood et de délires !


A cat who has lost a leg is snickering this way : the young lady over there, let's play ! Yai, shall we play a prank ? Yai, shall we go play ? Let's dance, young lady !
The fear of what's inside of me ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokusatsu.forum-pro.fr/t365-kaenguma-the-beautiful-shadow-of-the-demons-frenzied-dance#4342 http://tokusatsu.forum-pro.fr/t367-kaenguma-fear-of-whats-inside-of-me-tell-me-can-a-heart-be-turned-to-stone#4377
 
Candice White Adley Terasaka
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Young Haitian MD named White House fellow
» Can't Blame White People.
» Candice "Douce-lame" [chasseuse de primes][En cours de mise à jour]
» The white countess.~
» Ryan White et Max Pacioretty

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokusatsu!! :: Le Foyer :: Les Archives :: Archives de fiches-