Dans la chaleur de la nuit
Le mal est toujours puni
Les "Unités Kojiki", sortes d'armures intégrales de combat dotées d'une intelligence propre bien qu'instinctive, ont été découvertes alors qu'elles avaient été perdues par l'entreprise pharmaceutique qui les a créé, la Yomotsu Corporation. Cette dernière dépécha de nombreux agents dans l'espoir de les retrouver mais leurs nouveaux porteurs, se surnommant les "Tokusatsu", étaient devenus des justiciers masqués protégeant la ville de la menace Kaijin, des créatures monstrueuses aussi bien nées des malversations génétiques hasardeuses de la Yomotsu qu'à une singularité de la ville : l'énergie Fuzen.
lire le contexte

Partagez | 
 

 Haruki ♦ Un garçon ordinaire !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


 
Invité
Invité


MessageSujet: Haruki ♦ Un garçon ordinaire !   Dim 21 Juin - 15:58


SHIMIZU Haruki

Bonjour, je m'appelle Haruki Shimizu, mais on me surnomme aussi Sempaï et mon identité Tokusatsu est Pinkunohana, ou Pinku puisque je suis le porteur de Ko-no-Hana 10. J'ai actuellement 18 ans, car je suis né le 21 mars 2003 à Kyôto et je suis japonais. Il m'arrive parfois de faire quelque chose de ma vie et si je ne suis pas en train de me cosplayer, je suis lycéen mais pas que !. Si vous voulez tout savoir je suis perpétuellement fauché et vu que je n'ai aucun secret pour vous, vous pouvez aussi savoir que je suis en recherche identitaire et célibataire. On me dit souvent que je ressemble à Protagonist de Persona 5 Je suis dans le groupe des Tokusatsu.

comment peut-on me reconnaître ?

Caractère Haruki est un garçon complexe, qui n'aime pas particulièrement se lier aux autres. Il n'a pas de véritable ami et fait tout pour ne pas en avoir. C'est le garçon mignon qui repousse toujours les tentatives d'approche avec ce sourire gêné et cet air un peu désolé. Haruki n'aime pas que les gens viennent vers lui car il a toujours peur que l'on apprenne son secret, son passé, cette honteuse apparence qui l'a tant fait souffrir. Que l'on se moque de ses goûts pour les anime, pour les manga, et surtout pour la couture. Qu'on lui demande où il va quand il sort le soir. Que l'on ne comprenne pas qu'il ne vive pas avec ses parents, restés à Kyôto. Et surtout, que l'on découvre qu'il se cosplay, qu'il a chez lui cette armoire pleine à craquer de perruques et tenues qui vont de la jupette de magical girl à la tenue travaillée d'Hatsune Miku. Que l'on remarque qu'il est un véritable control freak de la nourriture. Ses bentô à lui sont terriblement minimalistes mais on ne l'a jamais vu accepter la moindre friandise sucrée ou snack salé. C'est un garçon studieux, qui a globalement de bonnes notes, bien qu'il dorme parfois en cours, quand il est trop fatigué par cette vie mystérieuse qu'il cache derrière ce perpétuel sourire d'excuse. Il passe pour être un peu snob, à cause de la distance entre lui et les autres. Mais il préfère cela plutôt que de revivre les même choses que dans son collège...

Mais il y a Ko-no-Hana. Elle est toujours là pour lui. Quand il se synchronise avec elle, il peut être vraiment la jolie justicière. Il peut arrêter d'être un garçon torturé. Il peut être Pinkunohana, alias Pinku. Il peut combattre une juste cause. Il peut assumer ses goûts pour la danse et le chant, parce que c'est des choses que l'on accepte des filles. Pas des garçons. Mais Ko-no-Hana ne le juge pas. Elle ne lui envoie qu'un amour inconditionnel qui lui donne courage et force. Celle d'affronter le monde. Car c'est grâce à elle qu'il est devenu ce qu'il est aujourd'hui... Et l'amour entre le garçon complexé et cette armure si spéciale est sincère et réciproque. Elle est un peu son amie, un peu sa sœur, un peu cette identité qu'il ne s'autorise pas à avoir en dehors de conventions, quand il est sûr que personne ne le reconnaisse. Elle lui a sauvé la vie et sait qu'il est devenu ce qu'il est uniquement grâce à Ko-no-Hana, même si les autres ne comprendraient pas.

Physique Lycéen ordinaire, le jeune homme n'a en apparence rien de spécial. Point de tatouage sur ce corps ni musclé, ni maigre. Un visage banal un peu lunaire, des cheveux noirs coupés courts et des yeux noirs. Il est ordinaire, bien que son visage ait parfois quelques traits androgynes, mais guère plus que de nombreux jeunes asiatiques. Cependant sa peau est très pâle, presque laiteuse, trahissant un soin attentif. Ses lunettes ne le rendent pas moins banal. Sa voix est juste grave comme il faut et il n'a pas tout à fait fini de muer. Il n'aime pas sa voix, qui coasse parfois un peu, ce qui le gêne.
Il porte des vêtements pratiques et confortables, mais toujours soignés, répugnant à la saleté ou au laisser-aller. Haruki n'a en somme pas grand chose qui le différencie de la masse, sauf son magatama, qui se trouve vers le milieu de son dos et qu'il cache soigneusement. Et pourtant...
Quelque chose te différencie ? En pleine recherche identitaire, il est ce que l'on appelle un gender fluid, n'ayant pas encore trouvé s'il est un homme, une femme ou un peu les deux. Passionné de cosplay et de karaoke, c'est au fond un vrai otaku et il collectionne les figurines de vocaloïd, possède des tonnes de shônen et de posters d'anime. Autrefois obèse, renfermé sur lui-même et maltraité à l'école, il a tout fait pour devenir un garçon qu'il estime "normal". C'est son terrible secret : impossible de croire que ce bouboule aux tee-shirts d'anime sur les photographie soit ce mignon garçon discret mais tout de même populaire. Et pourtant, Haruki a perdu 43 kilos, s'est fait poser un anneau gastrique et fait régulièrement du sport tout en surveillant scrupuleusement son alimentation. Il est terrifié à l'idée de "replonger".
Pourquoi avoir fait tout cela ? Passionné de cosplay, de chant et de danse, il apprécie à présent de pouvoir incarner ses idoles avec ce nouveau corps qui correspond à ses goûts mais son petit penchant est de pouvoir incarner de jolies filles...


Tu veux connaître mon histoire ?

!! Thème !!

Né à Kyotô, ce garçon eut une vie banale. Rien a dire, rien à faire. Il a toujours été potelé, puis enrobé, puis gros. Enfant unique, ses parents étaient d'anciens campagnards qui pensaient que manger était un signe de bonne santé. Ils gavèrent donc ce vilain petit canard qui se retrouva pris dans la spirale infernale de la pré-adolescence et de ses traquas, accusant une puberté précoce, qui le constella d'imperfections, n'aida guère à sa prise de poids et il se renferma sur lui-même petit à petit. Inexorablement. Ses parents, étouffants d'amour aveugle, ne virent rien. Il était même un peu gâté. Vilain petit canard que l'on raillait dans les couloirs, avec ses lunettes à triple foyer.
Vilain, vilain petit oiseau qui aurait voulu être un blanc cygne, comme toutes ces filles dans les anime et les manga. Graciles jeunes filles aux grands yeux.
Il vit un soir dans le train qui le ramenait chez lui ses idoles ayant prit un instant vie : un groupe de cosplayeuses qui rentraient chez elles. Et derrière les opaques lunettes ses yeux brillaient. Il y avait une jolie Sailor Moon, une délicate Miku, une autre encore d'un manga qu'il ne connaissait pas, une Sakura... Il les regarda tout le trajet, lui le garçon de onze ans au tee-shirt informe à l'effigie de Sasuke, avec ses bourrelets.

Dis maman, moi aussi je veux devenir un cygne... Il n'en parla à personne et s'inscrivit au cours de couture. Lui aussi serait aussi jolie qu'elles. Il pourrait être, un instant fugace, aussi courageux que ses héroïnes, aussi mignonne que Miku, s'il portait lui aussi leur tenue. Non ?
Les premiers essaient en convention furent un désastre. Il n'était qu'un gros gamin ingrat en costume approximatif de Sailor Mercure. Un costume ne transforme pas une vie. Il se fit railler dans le train. On chuchota trop fort dans son dos. Et à l'école, on apprit qu'il apprenait la couture.

Il ne serait jamais un cygne. Il n'était qu'un disgracieux canard que l'on brimait. On lui volait ses chaussures, trempées d'eau des toilettes. On éparpillait ses cours par la fenêtre. Et les adultes ne faisaient que détourner la tête. Ses parents, eux, n'auraient fait qu'un scandale inutile et embarrassant. Ils n'auraient pas compris. Il se réfugia dans la nourriture, compensant par le sucre toute la peine, toute la douleur. Mais cela ne fit que le rendre encore plus gros.

Une grosse magical girl boutonneuse aux cheveux gras. Voilà la triste image de ce miroir sur le monde. Et les chorégraphies apprises par cœur étaient bêtes à pleurer.

Il avait 14 ans et il ne restaient que six mois de collège quand le vilain petit canard étendit ses ailes et sauta d'un pont. Il ne laissa derrière lui qu'une lettre d'adieu. Et il fut englouti par les flots, vaincu par l'ijime incessant et les réalités d'un corps qu'il tentait de fuir. Et alors qu'il se noyait, il vit une forme passer en trombe devant lui. C'était rose et étincelant. Et il ouvrit les yeux sous l'eau pour voir le visage flou de ce qui lui sembla être une femme d'acier d'une beauté insoutenable avant de perdre connaissance.

"Tu peux y arriver !" Il la sentait autours de lui, si parfaite, si belle. Sa voix intérieure était si douce... Il songea qu'il n'y arriverait jamais mais elle lui envoya un sentiment si apaisant qu'il se calma. Oui, il pouvait le faire. Avec elle, il pouvait tout.
Ko-no-Hana était tout son univers. Elle l'avait sauvé. Elle avait synchronisé leurs âmes, les entrelaçant tendrement et il avait pu se voir dans un miroir sous les traits de la fille de métal d'une beauté qui lui transperçait le cœur. Elle lui disait qu'il était beau, que son âme était belle. Elle ne parlait pas vraiment en réalité, mais les images et sensations voulaient tout dire. Elle était là. Pour toujours. Car ils étaient fait pour être ensemble.

Deux ans après cet automne glacial, la chenille était devenu un joli papillon. Il avait persuadé ses parents de financer l'opération, se faisant mettre un anneau gastrique, passant par une phase d'anorexie douloureuse après la boulimie, perdant près de cinquante kilos. Sa peau était flasque et répugnante. Il avait l'air plus mort que vif. Il se mit au sport, fit une chirurgie reconstructrice afin de réduire l'excès de peau, puis, progressivement, aidé par Ko-no-Hana, parvint à manger de manière normale mais stricte, sans se faire vomir, et reprit quelques kilos, ce qui faillit le faire replonger dans l'anorexie. Mais dans les images mentales de Hana, il vit ses inquiétudes, sa tristesse. Il devait absolument reprendre tout de même un peu de poids, les médecins qui le suivaient l'avaient conseillé. Alors il reprit sept kilos, sans cesser le sport et se stabilisa au bout de deux années douloureuses.
Ses parents ne voulaient que son bien mais leur cacher Hana était devenu trop compliqué, supporter les regards moqueurs des anciens camarades de classe du collège qui l'avaient tant détruits aussi, alors il partit pour Okuse. Parce que son armure lui avait dit qu'ils étaient prêt.

Prêt à quoi ? Hana avait été vague mais il avait une confiance aveugle en elle. Cette dernière lui avait fait comprendre qu'elle venait d'Okuse. Qu'elle avait attendu - attendu quoi ? - loin de cet endroit et qu'ils devaient y vivre, que c'était leur devoir.
En vérité, peut-être l'avait-il su au fond de son cœur depuis le tout premier instant, que tout cela finirait ainsi...

A présent, en dernière année de lycée, Hikari jongle entre ses cours, son petit boulot de serveur et ses responsabilités de Tokusatsu. S'il fait tout pour éviter les amitiés, c'est pour que personne ne puisse faire le lien entre lui et l'ancien otaku obèse. Pour ne pas qu'on sache qu'il se cosplay, danse et chante dans les karaoke. Il paye difficilement sa minuscule chambre d'étudiant avec son maigre salaire et s'endort parfois en cours, même s'il travaille dur pour rejoindre l'université l'année suivante. C'est qu'être une justicière n'est pas de tout repos...

Cependant Hana est à ses côtés et c'est ensemble qu'ils sont Pinku, l'adorable unité psychique qui se bat contre les forces du mal !


Qui se cache derrière l'écran ?

Prénom/pseudo : Livia
Age : 28 ans
Où as tu trouvé le forum ?Grâce à mon z'homme.
Comment le trouves-tu ? Moche qui pue.
Un dernier mot ? Un seul ? Merde.


crédit (c) Chaussette


Dernière édition par Shimizu Haruki le Lun 22 Juin - 9:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


 
Murakumo Kaenguma
Yomotsu Corporation

Messages : 925
Age du perso : 42 ans.
Voir le profil de l'utilisateur
Yomotsu Corporation
MessageSujet: Re: Haruki ♦ Un garçon ordinaire !   Dim 21 Juin - 20:41


Wiinnnk manly man desu, tu es validé !

Ô joie et bonheur, te voilà officiellement parmi nous ! On peut dire que maintenant tu fais parti de la bande, alors tu peux te la péter ! ♥

Cependant n'oublie pas de faire recenser ton avatar et si tu es un Tokusatsu, de mettre ton armure et pseudo dans la liste pour que tout soit bien ordonné. Niveau journal de bord, pense à faire ta fiche de relation qui comprend tes liens et ta liste de rps. Et si tu cherche un ou plusieurs partenaires de jeu, viens donc checker les demandes de rp ou en poster une ! N'oublie pas non plus de mettre le lien de ta fiche de prez' dans ton profil pour qu'on puisse la voir facilement !

Sinon, entre deux rps et recherches diverses je te propose de nous rejoindre à la cafétéria pour un max de flood et de délires !


A cat who has lost a leg is snickering this way : the young lady over there, let's play ! Yai, shall we play a prank ? Yai, shall we go play ? Let's dance, young lady !
The fear of what's inside of me ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokusatsu.forum-pro.fr/t365-kaenguma-the-beautiful-shadow-of-the-demons-frenzied-dance#4342 http://tokusatsu.forum-pro.fr/t367-kaenguma-fear-of-whats-inside-of-me-tell-me-can-a-heart-be-turned-to-stone#4377
avatar


 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Haruki ♦ Un garçon ordinaire !   Dim 21 Juin - 23:46

Sempaaaaaaaaï !!! NOTIC... *se ramasse des gros cailloux*
Revenir en haut Aller en bas



 
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Haruki ♦ Un garçon ordinaire !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Haruki ♦ Un garçon ordinaire !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grands garçons musclés et bronzés
» Les garçons des mangas(Sujet réservé aux filles et Baptiste)
» Une patrouille presque ordinaire [PV:Naïla]
» Vestiaire des garçons
» Sandy Farmer. |Sans contrefaçon je suis un garçon ~|| Validée.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokusatsu!! :: Le Foyer :: Les Archives :: Archives de fiches-