Dans la chaleur de la nuit
Le mal est toujours puni
Les "Unités Kojiki", sortes d'armures intégrales de combat dotées d'une intelligence propre bien qu'instinctive, ont été découvertes alors qu'elles avaient été perdues par l'entreprise pharmaceutique qui les a créé, la Yomotsu Corporation. Cette dernière dépécha de nombreux agents dans l'espoir de les retrouver mais leurs nouveaux porteurs, se surnommant les "Tokusatsu", étaient devenus des justiciers masqués protégeant la ville de la menace Kaijin, des créatures monstrueuses aussi bien nées des malversations génétiques hasardeuses de la Yomotsu qu'à une singularité de la ville : l'énergie Fuzen.
lire le contexte

Partagez | 
 

 P.R.U. EX-3 △ soigner le mal par le mal.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


 
Invité
Invité


MessageSujet: P.R.U. EX-3 △ soigner le mal par le mal.   Mar 14 Juil - 13:01


Psychic Restrain Unit EX-3

Bonjour, mon identifiant est Psychic Restrain Unit EX-3, mais on me surnomme aussi Yurei ("Fantôme") ou parfois Oonamuji Rei quand je dois passer pour une humaine. J'ai actuellement six mois car je suis née le six janvier 2021 dans les laboratoires de la Yomotsu Corporation et je suis japonaise. Il m'arrive parfois de faire quelque chose de ma vie et si je ne suis pas en train de soumettre mentalement Fukuda Yukishiro, je suis une arme anti-kaijin. Si vous voulez tout savoir je suis dépendante financièrement de la Yomotsu et vu que je n'ai aucun secret pour vous, vous pouvez aussi savoir que je suis aromantique et sans situation amoureuse. On me dit souvent que je ressemble à Labrys de Persona 4 Arena. Je suis dans le groupe de la Yomotsu, étant un Kaijin de type Funayūrei.

comment peut-on me reconnaître ?

Caractère La Yomotsu a crée Yurei pour n'avoir rien d'humain et c'est bien ce qu'elle est : un monstre qui n'a jamais effleuré la pensée humaine, sans limite, sans regrets. Depuis le jour de sa conception, les laborantins de la corporation l'ont modelé pour n'être rien de plus qu'une créature qui tend au plus grand pragmatisme, sans pulsions, sans amour-propre ni fierté. On peut l'agresser, chercher à l'angoisser, la prendre à parti ou l'insulter... tout cela la laisse de marbre et elle ne réagit pas le moins du monde, sûre de ses capacités et affectations et si elle ne doute pas d'elle, elle doute encore moins de la corporation : ils lui ont donné la vie pour un but qu'elle accomplit le plus simplement du monde, avec une pensée parfaitement rectiligne : on a assigné la kaijin à maitriser un Ho-Masubi, ce qu'elle fait. On lui demande de combattre les kaijin sauvages, ce qu'elle fait; elle ne se pose pas de questions car sa vie même n'a de sens que celui que lui ont donné ses concepteurs. Pourquoi se casser plus la tête? Elle est polie et neutre la plupart du temps, ne répondant qu'aux questions posées directement et n'ayant aucun second degrés dans ses conversations.

Yurei est pourtant un être d'une intolérable cruauté dès qu'elle demande par assistante à distance la "levée de ses scellés". Le dispositif cérébral lui évitant la confusion annihile également ses pulsions de Funayurei et ses pulsions tout court, pour tout dire. Sitôt les scellés retirés, la kaijin devient un être abject, pervers et retors qui fait son possible pour causer le plus de souffrance à une cible désignée, en l’occurrence le kaijin Fukuda Yukishiro, assignée comme étant non pas son partenaire, mais plus "son souffre-douleur"; le but avoué de la Yomotsu étant d'inculquer à Yukishiro la discipline par l'abaissement le plus strict. Elle déploie des trésors de patience et de perversion mentale pour arriver à ses buts, sans aucune morale humaine pour l'entraver. On ne peut pas parler de double personnalité dans le cas de Yurei, puisqu'elle est simplement incapable d'exprimer sa nature lorsque son dispositif scelle toute sa personnalité, même si la "transformation" semble drastique. Sous sa forme "libérée" elle n'a pas plus d'amour-propre que sous sa forme "restreinte" et l'insulter ne servira à rien : Yurei est psychologiquement un véritable roc. Son sadisme ne trouve pas source dans le plaisir, ni dans le besoin : il n'est qu'une forme avancée de sa personnalité, et elle agit ainsi par naturel.

Aimer et détester sont des mots trop forts pour Yurei qui n'a pas encore atteint sa maturité en tant que kaijin, le cerveau encore en développement et subissant toujours des tests d'éveil. Elle empile toujours des cubes et joue à des jeux de couleurs dans les laboratoires de la Yomotsu pour développer son intellect et sa personnalité qui pour l'instant sont des feuilles de papiers blanches et vierges d'expérience de vie, bien qu'elle lise beaucoup avec le consentement de ses concepteurs.

Physique Petite et menue, Yurei ne paie pas de mine avec son petit mètre cinquante et son allure de lycéenne. Pourtant ses longs cheveux gris et ses grands yeux rouges détonnent clairement avec les apparences des humains qui l'entourent, de même qu'une peau diaphane, toujours humide et très froide au toucher. Elle a peu de hanches et de poitrine, le physique dégingandé et adolescent lui donnait l'air d'une jeune fille entre quinze et seize ans, approximativement. Son visage est rond et plutôt petit, offrant un contraste avec ses grands yeux de biches toujours fixes et rougeoyants qui ne clignent jamais, lui donnant un air dérangeant. Son corps est parfaitement humain, avec des détails comme le nombril et d'autres choses bien qu'elle ne dispose d'aucune emprunte digital, que ses cheveux ne poussent pas et qu'elle n'a à part les sourcils et les cheveux, aucune pilosité. Son visage est inexpressif la plupart du temps, hormis les fois où elle demande une "brisée de scellée" durant les combats; son visage s'anime alors et ses yeux deviennent jaunes, ce qui n'augure en général rien de bon.

La Kaijin porte un dispositif de contrôle mental dont elle ne peut se défaire, au niveau de la tête, englobant ses oreilles dans des sortes d'écouteurs en constant mouvement : ils tournent sur eux-même pour diffuser en permanence une musique en sourdine qui captive la Kaijin, l'empêchant de se rebeller; ôter son casque la plongerait dans une profonde confusion, sans cependant la rendre incontrôlable. En effet Yurei est une créature capable d'entendre les pensées des êtres dans son champ de vision direct. C'est un "vice de fabrication" car au début de son développement, elle ne supportait pas les constant chuchotis; en effet Yurei ne comprend souvent pas un traître mot des paroles entendus tant elle sont pèle-mêle. Pour cette raison, son dispositif lui permet d'avoir une ouïe sélective et de rester concentrée. Il lui permet aussi d'être immunisée aux attaques mentales à base de son de certains kaijins psychiques.

Son style vestimentaire n'a rien de notable car elle n'a jamais fait aucun cas du fait de se vêtir hormis pour la raison de la pudeur. A la Yomotsu, Yurei ne porte que la tenue réglementaire des cobayes kaijins : un pantalon et un t-shirt blancs. En mission, elle porte une armure légère noire et blanche sans fioriture ni arme. Lorsqu'elle doit passer pour une humaine, la kaijin opte le plus souvent pour l'identité d'une fille de son âge et donc porte des uniformes scolaires selon la saison. Pour le reste, elle portera ce qu'on lui dit de porter car elle se moque un peu de ce qu'elle a sur le dos. Être habillée comme un cobaye lui convient car c'est selon elle ce qu'elle est : un constant sujet d'expérience.

Sa forme kaijin - et donc sa véritable forme - est celle d'une étrange créature sans forme clairement définie, comme un miroitement de l'air ambiant ou un mirage de chaleur. C'est lorsqu'elle attaque que Yurei apparait pleinement comme faite de lumière pure et éblouissante, éthérée et transparente. Elle ressemble un peu à une longue chose dont ce qui semble être la tête n'est qu'un œil cyclopéen couronné de petites antennes semblables à celles des escargots, le corps parcouru d'excroissances préhensiles ressemblant vaguement à des mains humaines en constant mouvement. La kaijin se déplace lentement, flottant plutôt que volant, se contorsionnant continuellement de façon bizarre dans l'air, capable cependant de traverser toutes les surfaces, comme elle est immatérielle sous sa vraie forme.

Quelque chose te différencie ? Il est facile de comprendre que Yurei est une non-humaine, ne serait-ce qu'à son apparence inhabituelle. Elle ne peut pas se défaire de son dispositif cérébral non plus, pouvant éventuellement en utiliser un plus petit et discret durant ses missions, ressemblant à un appareil auditif; elle fait alors croire qu'elle est une lycéenne malentendante mais son dispositif de base est bien plus efficace pour la tranquilliser sur le long terme, le petit la laissant souvent un peu confuse.


Tu veux connaître mon histoire ?


Yuki, Yuki speak so slightly. Yuki, down on your bended knee. Taste the whip, in love not given lightly. Yuki kisses the boot of shiny, shiny leather in the dark. So strike, dear EX-3, and cure his heart.

EX-3 n'a pas d'histoire; elle n'est qu'une créature de plus crée artificiellement dans les laboratoires de la Yomotsu, un Kaijin né des cuves amniotiques sans parents, par quelques sorcelleries génétiques. Elle-même ne se souvient pas des jours qui succédèrent à sa sortie de la cuve, trop occupée à apprendre à ouvrir les yeux et( découvrir de qui se trouvait autour d'elle. Les premiers mois de sa vie furent aussi éprouvant que ceux d'un bébé, apprenant à prendre conscience de son corps par des jeux d'éveil, à en prendre le contrôle par des exercices similaires à de la rééducation. Elle apprit à marcher, à être propre, à parler finalement. Ce n'était pas parfait; elle souffrait d'ataraxie les premiers temps, d'apathie, de désorientation: celle que les laborantins surnommaient "Yurei" était une créature particulière : la fusion entre un Funayurei et un Shinigami... pourtant seuls les gênes de Funayurei semblaient avoir pris. Elle était télépathe mais ne contrôlait rien, aussi on lui plaça un dispositif cérébral diffusant une musique en sourdine pour l'aider à se concentrer et tout de suite les choses allèrent bien mieux.

Pour quel but, pour quelle raison était-elle née? On lui expliqua la mission des agent kaijin de la Yomotsu, la chasse aux kaijin sauvages, aux tokusatsu; on lui parla de Fukuda Yukishiro, un Ho-Masubi sur lequel elle devrait exercer son contrôle mental pour le "dresser"; mais pas encore. Son apprentissage était loin d'être fini. L'éducation accélérée que la Yomotsu donna à son spécimen fut terrible : on la brima à l'extrême, on l'enferma. Elle n'eut pour toute lecture, dès qu'elle sut lire, que des récits froids, cliniques ou criminels et les assistants étaient interdits de contact avec elle. On l'éleva à devenir cruelle, à nuire à de petits animaux, à harceler ses compères kaijins, à les tourmenter dans leur sommeil. A instiller la mort dans le cœur des autres, à les inciter au désespoir. On fit d'elle un être abject, pervers, brisé, réellement monstrueux et quand cela fut fait, on scella ces pulsions à l'aise d'un dispositif complexe qui pouvait être temporairement brisé sur demande en lui en expliquant le fonctionnement.

On fit d'elle une arme à deux lames : une tranchante et efficace, l'autre dentellerie et douloureuse pour soumettre et perturber Yukishiro selon sa personnalité que les laborantins avaient un peu étudié. Le reste était pour EX-3; elle rencontrerait bientôt la créature pour laquelle elle était née...


Qui se cache derrière l'écran ?

Prénom/pseudo : #PapaBear.
Age : 32 ans.
Où as tu trouvé le forum ? En le créant.
Comment le trouves-tu ? Bah, bien.
Un dernier mot ? Caca.


crédit (c) Chaussette
Revenir en haut Aller en bas
avatar


 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: P.R.U. EX-3 △ soigner le mal par le mal.   Jeu 16 Juil - 8:12


autovalidation☆desu-desu !

Ô joie et bonheur, me voilà officiellement parmi nous ! On peut dire que maintenant je fais parti de la bande, alors je peux te la péter ! ♥

Cependant je n'oublie pas de faire recenser mon avatar et si je suis un Tokusatsu, de mettre mon armure et pseudo dans la liste pour que tout soit bien ordonné. Niveau journal de bord, je pense à faire ma fiche de relation qui comprend mes liens et ma liste de rps. Et si je cherche un ou plusieurs partenaires de jeu, je vais checker les demandes de rp ou en poster une ! Je n'oublie pas non plus de mettre le lien de ma fiche de prez' dans mon profil pour qu'on puisse la voir facilement !

Sinon, entre deux rps et recherches diverses je me propose de nous rejoindre à la cafétéria pour un max de flood et de délires !
Revenir en haut Aller en bas
 
P.R.U. EX-3 △ soigner le mal par le mal.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1x03 : "Soigner ses blessures"
» [TERMINÉ ] Episode n°3 : Parler, soigner, embrasser [ A & P ]
» Il faut soigner Rossignol du Matin
» Soigner son cheval c'est pas du gâteau !!! /libre/
» "Tu auras beau soigner au mieux un serpent, à sa première fureur tu recevras ta rétribution." [Fini]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokusatsu!! :: Le Foyer :: Les Archives :: Archives de fiches-