Dans la chaleur de la nuit
Le mal est toujours puni
Les "Unités Kojiki", sortes d'armures intégrales de combat dotées d'une intelligence propre bien qu'instinctive, ont été découvertes alors qu'elles avaient été perdues par l'entreprise pharmaceutique qui les a créé, la Yomotsu Corporation. Cette dernière dépécha de nombreux agents dans l'espoir de les retrouver mais leurs nouveaux porteurs, se surnommant les "Tokusatsu", étaient devenus des justiciers masqués protégeant la ville de la menace Kaijin, des créatures monstrueuses aussi bien nées des malversations génétiques hasardeuses de la Yomotsu qu'à une singularité de la ville : l'énergie Fuzen.
lire le contexte

Partagez | 
 

 Maeda Kojirō ♦ Touche pas à ma fille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


 
Invité
Invité


MessageSujet: Maeda Kojirō ♦ Touche pas à ma fille   Lun 3 Aoû - 10:36

Maeda Kojirō

   
Bonjour, je m'appelle Kojirō Maeda, je n'ai pas de surnom parce que je déteste ça. J'ai actuellement 31 ans, car je suis né le 29 février 1990 au village d'Asuka (préfecture de Nara), dans la région du Kansai et je suis japonais. Il m'arrive parfois de faire quelque chose de ma vie et si je ne suis pas en train de m'occuper de ma fille, je suis scientifique à la Yomotsu Corp. Si vous voulez tout savoir, je suis très aisé et vu que je n'ai aucun secret pour vous, vous pouvez aussi savoir que je suis hétérosexuel et divorcée. On me dit souvent que je ressemble à Tohru Adachi de Persona 4. Je suis dans le groupe des Yomostu Corp.
   

   
comment peut-on me reconnaître ?

   Caractère Kojirō n'est pas ce qu'on pourrait appeler un homme "sûr de lui". Rat de bibliothèque pour ne pas dire de laboratoire, il pourrait passer son temps le nez fourré dans des livres que cela lui serait complètement égal. Il est très facilement distrait par tout et n'importe quoi, sans pour autant perdre de vue ses objectifs très (voire trop) stricts.

Kojirō est un cérébral. Il a de tout temps mis son cerveau à l'épreuve et aime les challenges intellectuels. Il a préféré tabler sur son intelligence plutôt que sur son physique, ce qui lui a valu des regards quelque peu étranges de la part de ses congénères. Marginal et très peu approché par les gens en raison de son QI phénoménal de 172, on le considère presque comme un savant fou. Il a toujours des idées pour améliorer les choses et cherche toujours le moyen le plus rapide et efficace. En règle générale, aucune théorie ou loi de physique ne lui résiste, il a toujours réponse à tout dans ce domaine, tout en étant conscient qu'il est loin de tout connaître car il fait encore des recherches sur d'autres points qui nécessitent un approfondissement certain. Il est chouchouté par la Yomotsu Corp. car il est l'un des artisans ayant contribué à la nette amélioration des conditions de vie des kaijins de la société.

Après, niveau social... Ahem... On ne peut pas dire de l'homme qu'il est le plus agréable en discussion. Gauche, emprunté et maladroit quand on lui demande de se montrer en public, Kojirō n'est vraiment à l'aise qu'au milieu de ses tubes à essai et ses livres de physique quantique. Les gens l'effraient beaucoup quand il doit leur sourire, ce qui est paradoxal quand on connaît l'autoritaire qu'il peut être dans son labo. Cet homme est complexe, bien que peu difficile à cerner.

La seule personne qui le fait se sentir encore humain, c'est sa fille Yayoi, la prunelle de ses yeux. Avec elle, on découvre un Kojirō tout en douceur et gentillesse. Un vrai papa poule qui n'hésite pas à se montrer affectueux avec sa princesse, souhaitant de tout son cœur combler le vide que son ex-femme a laissé en se tirant comme la dernière des égoïstes. Et quand il sourit d'amour à sa fille, son cœur brûle encore de la rage que Nene a su si bien faire naître quand elle a couché avec son propre frère.

Certes, il n'est pas doué dans les relations humaines, il n'est pas moins humain et ne comprend encore pas aujourd'hui comment elle a pu lui faire ça. Et par ce geste totalement irrespectueux, elle a presque tué tout l'amour qu'il éprouvait pour elle quand ils se sont rencontrés... Presque... Nul doute que la haine qu'il ressent à son égard ne doit sûrement pas être très loin de... Mais non ! C'est impossible ! Elle a agi comme une garce et doit sûrement mener une petite vie tranquille avec ses amants ! Oui, Kojirō est aussi un tantinet exagérateur quand il est blessé. Il peut s'emporter très vite et se calmer tout aussi vite, cherchant rapidement une explication logique à toute chose, sauf quand la chose en question touche le domaine émotionnel, car il ne comprend pas encore vraiment comment fonctionnent les émotions...
   Physique Kojirō est loin du canon esthétique qui aurait fait de lui la coqueluche du coin. C'est un mec grand, un peu sec, les cheveux noirs, les yeux marron foncé, le teint pâle... Bref, un homme banal sans vraiment de particularité spécifique. Quand on le croise, on ne le reconnait pas forcément, son visage ne marque pas les esprits sauf peut-être celui des autres scientifiques qui lui doivent la découverte de nombreuses choses en matière de physique/chimie.
Cependant, il s'habille avec une classe recherché, des costumes hors de prix et une belle montre en or blanc, bien que cela ne change pas grand chose. On a beau mettre une étoile brillante sur le front d'un rat, ça restera toujours un rat... Bref ! Il est banal, il s'habille bien, mais ça ne change pas son potentiel de séduction quasiment inexistant. Et il s'en accommode très bien, ne souhaitant pas se lier à qui que ce soit, son cœur toujours prisonnier des sentiments qu'il éprouve pour Nene.
   Quelque chose te différencie ? Ses lunettes rectangulaires lui donnent un air bizarre quand il les chausse dans son laboratoire. Ses aides lui ont parfois fait remarqué qu'il était l'archétype du savant fou... Ce qui n'est pas si loin de la réalité au final.

   
Tu veux connaître mon histoire ?

    Kojirō est né au village d'Asuka, dans la région de Kansai. Second d'une fratrie de quatre garçons, il a laissé le physique à ses frères et a hérité d'un brillant cerveau, ce qui fit qu'à 3 ans à peine, il savait utiliser un vieil ordinateur que son père avait récupéré à la décharge qui se trouvait à quelques kilomètres de chez eux. Ses parents étaient impressionnés par ses facultés et avaient décidé de miser tous leurs maigres espoirs sur lui. Chose qu'il comprit assez tôt et dont il prit parti. Il décida donc d'affuter son esprit et de remplir ses devoirs de fils avec un sérieux déjà bien prononcé.

Féru de connaissances, il ne se passait pas une seule seconde sans qu'il ait un livre entre les mains. Il avait tant de choses à apprendre, tant de choses à comprendre, il fallait qu'il en engrange le plus possible ! C'était tout simplement fascinant ce que le monde pouvait être étrange. Les continents s'étaient lancés dans des guerres stupides parfois et son esprit logique ne voyait pas du tout les biens-faits que cela avait apporté à qui que ce soit.

Après, certaines guerres en valaient la peine, mais pour l'homme de science qu'il était, les guerres de religion lui étaient totalement absconses. Mais l'histoire n'était pas sa matière préférée et il se découvrit une passion obsessionnelle pour la physique et la chimie. Tous ces symboles, le tableau périodique des éléments, la composition des formules chimiques, les lois de la physique quantique... Tout ça était terriblement intéressant ! Kojirō ne voyait rien d'autre que son envie d'en savoir un peu plus chaque jour... Jusqu'à elle.

Oui, elle. Une fille de son école. Une trouble-fête. Yamakawa Nene. Elle était si belle et si naturelle qu'il en fut aveuglé. Oh ! Sa passion pour les matières scientifiques n'en diminua pas pour autant ! Mais elle coexistait à présent avec ce sentiment tout neuf qu'était l'amour. Nene était vraiment adorable, un brin exubérante, très naïve et extraordinairement, elle était tombée elle aussi amoureuse de lui. Dès lors, Kojirō sut que son destin était de l'emmener avec lui. Elle lui avait fait part de ses rêves de femme au foyer et de son désir d'enfanter en grand nombre. Le jeune homme qu'il était alors se vit offrir une chance inestimable d'avoir cette vie rêvée, même si à la base, il n'envisageait même pas le fait qu'il puisse pouvoir se reproduire (ça sonne tellement... définitif quand on y pense...).

À la fin de ses études, il n'attendit pas que Nene termine les siennes pour lui proposer ce qu'elle rêvait tant d'avoir : il avait reçu une offre vraiment idéale de la part de la Yomotsu et se voyait pourvu d'un immense appartement de fonction et de tout ce que pouvait désirer un couple ayant l'envie de s'installer. Il demanda sa petite amie en mariage, elle était heureuse, tellement heureuse que ses yeux brillaient et la rendaient encore plus belle qu'elle ne pouvait l'être... Mais c'était sans compter son annonce d'un bébé en route alors qu'ils commençaient tout juste à s'adapter à leur nouvelle vie de couple.

Kojirō ne pouvait pas être plus satisfait de sa vie : son travail le comblait intellectuellement, et une fois rentré à la maison, sa famille prenait le relais émotionnellement. Il aimait Nene, elle l'aimait, leur petite fille se portait à merveille, que demander de plus ?

Sauf qu'il allait faire l'expérience la plus amère qui soit...

Quatre années à bosser comme un dingue, son travail était vraiment prenant et gratifiant, à tel point qu'il ne comptait plus ses heures supp, et Nene continuait toujours de s'occuper de leur petite vie de famille tranquille, Yayoi grandissait à vue d’œil mais Kojirō  la voyait à peine, sans même se rendre compte combien il délaissait sa famille. À chaque fois qu'il demandait à Nene si tout allait bien, elle lui souriait amoureusement en lui répondant par la positive. Du coup, il ne cherchait pas plus loin... Et avec le salaire mirobolant qu'il ramenait, il avait pris la liberté de mettre ses parents à l'abri du besoin, et d'aider ses frères à s'installer aussi dans leur vie, sans que ça n'influe sur ses capacités à offrir le confort à sa femme et sa fille.

Jusqu'à ce qu'il apprenne qu'elle a couché avec son frère aîné...

Cette trahison sera sans aucun doute celle qui le marquera à vie, mortifié qu'il était de ne pas avoir vu venir ce coup en traître. Kojirō ne comprenait pas pourquoi Nene avait agi de la sorte, surtout quand elle lui assurait jour après jour qu'elle était heureuse. C'était la première fois qu'il avait à faire face à un tel sentiment négatif après des années de bonheur. Une rancune obscure et tenace naquit de cet évènement et il demanda immédiatement le divorce. Comment aimer une femme qui vous a trahi en couchant avec un autre ? Plus encore, ce n'était pas non plus avec n'importe qui, c'était avec son frère aîné, celui qu'il enviait parfois car il était très intelligent (bon, pas autant que lui) mais très beau en plus de cela... Il mit fin également à ses relations avec son frère.

Pendant 3 ans, Kojirō avait pris assez de recul pour comprendre qu'il y avait forcément quelque chose qui avait poussé Nene à trouver du réconfort dans les bras d'un autre, sans pour autant excuser son comportement. Mais ce n'était plus primordial de le savoir, car une autre personne avait grand besoin de lui : celle qui était devenue son unique raison de vivre, sa petite princesse Yayoi...

Mais là encore, en plus d'être un mauvais mari, il se découvrait aussi incapable d'être un bon père quand la petite échappa à sa surveillance et se retrouva synchronisée avec une unité kojiki... Le remords d'avoir laissé Nene s'accentua pour devenir insupportable à la vue de son bébé en armure transformée en cobaye pour l'entreprise. Il n'avait jamais voulu ça, il n'aurait jamais dû l'emmener à la Yomotsu Corp. Kojirō n'était pas non plus stupide, il avait eu vent de certaines rumeurs concernant ses patrons, que tout n'était pas d'une blancheur immaculée comme ses salles de test. D'ailleurs, il voyait son chef le regarder d'une manière bizarre quelques fois, mais il n'en disait rien.

Pour le moment, Kojirō était en train de perfectionner une unité kojiki afin de capturer des kaijins sauvages dans le but de les étudier, afin de voir quelles aptitudes ils pouvaient développer en milieu hostile. Il devait absolument prendre le temps d'approfondir cette étude parce qu'il le sentait : quelque chose allait arriver prochainement sans qu'il sache d'où lui vienne cette certitude...

Maintenant, tout ce qu'il lui fallait, c'était protéger sa fille coûte que coûte des exigences de la Yomotsu, tout en continuant ses recherches...

Qui se cache derrière l'écran ?

   Prénom/pseudo : Mimilou
   Age : 32 balais et quelques brosses à dent
   Où as tu trouvé le forum ? on m'a envoyé un lien, alors j'ai cliqué '_'
   Comment le trouves-tu ? C'est une belle senseo o/
   Un dernier mot ? mot.

   
crédit (c) Chaussette


Dernière édition par Maeda Kojirō le Jeu 6 Aoû - 12:05, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


 
Maeda Yayoi
Yomotsu Corporation

Messages : 132
Age du perso : 7 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Yomotsu Corporation
MessageSujet: Re: Maeda Kojirō ♦ Touche pas à ma fille   Lun 3 Aoû - 10:39

Papa ! :love:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokusatsu.forum-pro.fr/t297-yayoi-cute-little-rabbit http://tokusatsu.forum-pro.fr/t298-yayoi-petit-lapin-descendu-de-la-lune
avatar


 
Yamakawa Nene
Tokusatsu

Messages : 346
Age du perso : 28 ans.
Voir le profil de l'utilisateur
Tokusatsu
MessageSujet: Re: Maeda Kojirō ♦ Touche pas à ma fille   Lun 3 Aoû - 11:35

Kojirô!


you're my exception
maybe one day you’re gonna want her. that girl that knew she wasn’t perfect but tried to be for you. that girl who wanted nothing more than to be there for you and loving you was the only way she could.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokusatsu.forum-pro.fr/t295-nene-tokusatsu-sexiness#3157 http://tokusatsu.forum-pro.fr/t300-nene-viens-boire-un-p-tit-coup-a-la-maison#3212
avatar


 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Maeda Kojirō ♦ Touche pas à ma fille   Lun 3 Aoû - 12:52

Ma Yaya ♥

Nene...
Revenir en haut Aller en bas
avatar


 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Maeda Kojirō ♦ Touche pas à ma fille   Jeu 6 Aoû - 12:04

Valà, sortez les violons et les mouchoirs ! o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar


 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Maeda Kojirō ♦ Touche pas à ma fille   Jeu 6 Aoû - 12:07

J'attend juste l'avis de Yayoi pour voir pour la validation! =)
Revenir en haut Aller en bas
avatar


 
Maeda Yayoi
Yomotsu Corporation

Messages : 132
Age du perso : 7 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Yomotsu Corporation
MessageSujet: Re: Maeda Kojirō ♦ Touche pas à ma fille   Jeu 6 Aoû - 12:46



Mon papa c'est le plus gentil papa du monde... (mais ça c'est parce que je ne connais papa qu'à la maison '__')

Good for me Boss ! 

(je te protégerais papa  Question)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokusatsu.forum-pro.fr/t297-yayoi-cute-little-rabbit http://tokusatsu.forum-pro.fr/t298-yayoi-petit-lapin-descendu-de-la-lune
avatar


 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Maeda Kojirō ♦ Touche pas à ma fille   Jeu 6 Aoû - 13:18


So much swaaagg, tu es validé !

Ô joie et bonheur, te voilà officiellement parmi nous ! On peut dire que maintenant tu fais parti de la bande, alors tu peux te la péter ! ♥

Cependant n'oublie pas de faire recenser ton avatar et si tu es un Tokusatsu, de mettre ton armure et pseudo dans la liste pour que tout soit bien ordonné. Niveau journal de bord, pense à faire ta fiche de relation qui comprend tes liens et ta liste de rps. Et si tu cherche un ou plusieurs partenaires de jeu, viens donc checker les demandes de rp ou en poster une ! N'oublie pas non plus de mettre le lien de ta fiche de prez' dans ton profil pour qu'on puisse la voir facilement !

Sinon, entre deux rps et recherches diverses je te propose de nous rejoindre à la cafétéria pour un max de flood et de délires !
Revenir en haut Aller en bas



 
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Maeda Kojirō ♦ Touche pas à ma fille   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maeda Kojirō ♦ Touche pas à ma fille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Touche à ma fille, je t'arrache les dents [PV Maestro]
» Chasse entre mère et fille
» |Selena Kristen Stiwart ♥ Une fille parmis tant d'autres...|
» Présentation de Raphaëlle Ein, l'innocente vilaine fille...
» Les relations père/fille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokusatsu!! :: Le Foyer :: Les Archives :: Archives de fiches-